Effet Hutchison

mise à jour de la page le 09/09/2017

Effets à antigravité et de transmutation d’éléments sans fusion chaude

 

Certaines informations proviennent de: http://www.americanantigravity.com/hutchison.shtml

Cet inventeur canadien s’appelle John Hutchison et travaille dans le domaine des ondes électromagnétiques longitudinales. Il a assemblé un laboratoire-appartement (un logement d’immeuble entièrement consacré dans toutes ses pièces à être un laboratoire) constitué d’un très grand nombre d’appareils électroniques achetés au surplus militaires ou qu’il a construit lui-même.

Tout ce matériel est composé d’alimentation HT et THT, d’émetteurs HF, de bobines de Tesla et autres générateurs de Van de Graaf, de générateur de particules radioactives, de réflecteurs radars, etc.  C’est en utilisant tout ce matériel pour tester les ondes longitudinales Tesla qui le passionnaient que John à découvert par hasard l’effet qui porte désormais son nom et qui consiste en plusieurs phénomènes distincts.

Il s’agit d’un effet électromagnétique fortement anormal qui cause « la gélatinisation » ou la fusion de métaux à froid qui deviennent mous comme de la boue, leur fracturation et déchirement au niveau macroscopique comme microscopique, et modification de structure du métal au niveau atomique; et même la transmutation d’éléments dans les métaux (un atome change de numéro atomique) qui ne peut se faire normalement que par fusion nucléaire; et la  » lévitation spontanée » de substances communes comme le plastique, le bois ou le métal, des phénomènes à antigravité, avec des matériaux qui deviennent partiellement translucide voire presque invisibles, comme se déphasant !!!

Ces différents effets seraient le résultat de ce que l’on croit être une interaction d’ondes longitudinales très complexes avec des champs électromagnétique pulsés d’une façon très précise.

Ces divers phénomènes sont décrits et illustrés par des vidéos filmant ses expériences après la section biographique qui suit.


Biographie de John Kenneth Hutchison:

 

1945: John Kenneth Hutchison est né le 19 octobre 1945 à Vancouver au Canada.

Il s’est intéressé très jeune, à l’âge de 10 ans à l’électronique, la chimie, la radio-transmission et l’astronomie.

Il a commencé ses premières expérimentations en chimie, fabrication d’explosifs et de canons à l’âge de 14 ans.

Il a arrêté les études scolaires à l’âge de 15 ans (comme probablement quelques uns des enfants surdoués inadaptés à un cursus scolaire trop lent et rébarbatif). Il a pris des cours particuliers dans ses centres d’intérêt pour se former en astronomie, physique et chimie.
Il s’est aussi auto-formé comem auto-didacte en physique et particulièrement dans les recherches de Nikola Tesla. Il a installé son premier laboratoire chez lui.

A 20 ans il réalisait ses premières expériences cherchant à produire de l’énergie surunitaire avec les technologies inspirées de Tesla.

A 23 ans il a produit 3 petits appareils à énergie surunitaire générant une source électrique de 10 Volts sous 500 mA sans aucune entrée d’alimentation; de façon autonome.

A 25 ans il a installé son laboratoire à Vancouver dans un appartement, comportant 13 tonnes d’appareillages divers, dont des « antennes gravitationnelles ». Certains des appareils de son labo étaient construits par lui en s’inspirant de technologies Tesla; et il a acheté le reste à des vendeurs de surplus militaire.

1979: il a 34 ans. Date importante car c’est là que tout commence. Il fait des expériences sur les ondes longitudinales Tesla. Il a pu alors observer un ensemble de phénomènes inattendus totalement par accident: ce sont les premiers effets à antigravité et de rupture des métaux, lévitation d’objets et transmutation de métaux. Les analyses microscopiques ultérieures montreront une modification des métaux au niveau moléculaire, mais aussi transmutation atomique: des atomes se sont transformés d’un élément chimique vers un autre. Ceci a été réalisé avec une source électrique d’alimentation de tout son laboratoire de 4000W seulement.

L’ensemble de ces phénomènes anormaux sont connus sous le nom « Effet Hutchison » de par le monde et sont présentés ici.

Voir ici aussi:
http://www.rexresearch.com/hutchisn/hutchisn.htm

John Hutchison a alors travaillé en association avec deux ingénieurs en électricité de Vancouver qui sont venus assister à ses démonstrations et travaux. Ils fondent la société « Pharos Technologies Limited ». La société travaille en partenariat avec John Hutchison pendant 6 ans; afin d’étudier les effets Hutchison, analyser le laboratoire, inventorier les appareils utilisés, leurs paramètres, leur disposition et tenter de comprendre et maitriser cet effet. Des émaliorations dans le contrôle de l’effet ont lieu grâce à ce travai

1984: John fait des démonstrations pour des membres de l’Université d’état de Washington et du commandement militaire de Fort Worth. Il est interviewé dans des documentaires filmés par BCTV News et d’autres chaines de télévision.

1985: il fait la démonstration de ces effets aux laboratoires McDonnell Douglas qui travaillent en partenariat avec le laboratoire de Los Alamos et les services de renseignement militaires américains.

Les démonstrations de labo et résultats de tests réalisés sur les matériaux et les vidéos prises sont publiés par McDonnell. La télévision CKVU-TV de Vancouver parle de Hutchison aux informations télévisées.

1986: John a 41 ans et les scientifiques de Canada ainsi que les agences de renseignement techniques du canada s’intéressent à l’effet Hutchison (enfin va-t-on dire, il est leur résident!). A businessman de Vancouver qui avait entendu parler de l’effet Hutchison avait contacté John et avec son accord avait payé des ingénieurs consultants pour promouvoir l’effet et en développer une technologie utilisable. Malgré des démonstrations à des acheteurs éventuels de la technologie du Canada et des USA, ça n’est jamais allé plus loin et le partenariat financier avec cette homme d’affaire a été stoppé en 1986.

La même année les laboratoires américains et européens publient le même résultat confirmant la modification du numéro atomique dans les échantillons qu’ils avaient apporté dans le labo d’ Hutchison pour transmutation.

Hutchison décompte 700 démonstrations diverses en 16 ans (pas seulement sur l’effet Hutchison qui date de 1979).

1989: Il est invité  à 44 ans, par des scientifiques européens d’Autriche et d’Allemagne. Pendant une période de 2 ans, de nouvelles découvertes sont faites concernant les domaines de la physique subatomique et l’élimination des effets de la radioactivité à l’aide de l’effet Hutchison.

Un tour de présentation des effets est effectué en Californie et au Nouveau Mexique. Le monde entier offre des partenariats de recherche à Hutchison qui rejette toutes les offres.

1990: John a 45 ans. Il a essayé pendant les années précédentes des partenariats financiers pour développer son effet, sans succès. Il est parti vivre un temps en reclus en quelque sorte en Allemagne (probablement un coup de déprime après les échecs à trouver des partenaires financiers répétitivement).

Lorsqu’il rentre à Vancouver il découvre que son laboratoire a été démantelé par le gouvernement Canadien sur ordre du premier ministre de l’époque, Brian Mulruney. Ces derniers ont en fait emporté beaucoup des éléments qu’ils jugeaient importants et ont laissé le reste. Malgré une action en justice de John, rien de ce qui lui a été pris ne lui a été rendu bien que la justice ait tranché en sa faveur et ait condamné l’état à lui rendre dses biens pris illégalement. Le tout a été saisi pour l’intérêt national (étude par le gouvernement) et ceci de façon totalement illégale sans aucun moyen de le récupérer bien que la loi soit du côté de John Hutchison.

John vend ce qui reste pièce par pièce pour payer ses factures. Il dit toutefois que les pièces véritablement les plus importantes ont été mal évaluées par les officiels qui les avaient laissé et il les sauvegarde, il vend le reste seulement. Il prendra plusieurs années pour reconstruire son laboratoire; son deuxième laboratoire.

Il construit son deuxième laboratoire à New Westminster, en banlieue de Vancouver.

1991: un film documentaire sur les Ovnis et l’effet Hutchison est diffusé dans 20 pays. Des scientifiques proposent à Hutchison de participer avec lui à des recherches psychotroniques et sur la propulsion par antigravité, mais Hutchison décline.

1992: John a 47 ans. Ses effets sont publiés dans plusieurs journaux scientifiques de par le monde, dont « Electric Spacecraft Journal » et the « Planetary association for clean Energy », ce dernier ayant publié le rapport complet appelé « Hutchison file » sur lequel se base cette page web comme source d’information. On peut lire ce rapport complet ici:
http://drjudywood.com/pdf/HutchisonEffectReport_txt.pdf

1993: John a 48 ans et la chaine de télévision ASAHI l’interviewe et diffuse l’interview le 6 avril 1993 au Japon.

Un livre est publié au Japon sur son effet comme une partie d’un projet de recherche sur les énergies surunitaires.

Des études sont effectuées en physique théorique avec des idées nouvelles sur la fusion de l’espace, du temps et de la gravité suite à ses effets.
Des modèles de propulsion antigravité sont développés.

Un contrat de partenariat est signé avec « International Energy » à Washington.

1994:  Huchison travaille sur tout autre chose.
Il construit une sorte de pile résonante avec des cristaux de titanate de barium qui produit 6 watts en continu de puissance électrique pendant 6 mois, jusqu’à ce qu’elle soit démontée. Il appelle ce système un « Convertisseur Hutchison »

1995: John a 50 ans. Il construit un « Convertisseur Hutchison » de plus petite taille que son précédent, qu’il montre dans son tour de présentation au Japon. Il en fait démonstration à Hiroshima, à une chaine de télévision.

De nouvelles versions bon marché et faites avec des roches choisies mélangées sont construites.

2000: John a 55 ans. Le 17 mars, des hommes armés en noirs accompagnés de quelques policiers envoyés par les autorités pénètrent chez lui après lui avoir demandé d’ouvrir, disant que c’était la police qui était là pour lui; une dénonciation pour détention illégale d’armes anciennes dont John est collectionneur servant de prétexte.

Il est arrêté. La police dit qu’elle fait entrer un « inspecteur électrique » dans les lieux. En fait l’opération est un prétexte pour le faire quitter les lieux et pouvoir analyser tout son labo. Malgré les demandes de John aucun badge d’identité de service d’autorité ne lui est présenté par les personnages qu’il voit entrer chez lui. Il voit des personnes aux allures de personnes « officielles » pénétrer chez lui armés d’appareils photos et vidéos et tout son labo est fouillé, étudié, photographié. Ils ressemblent à ceux qui sont venus voler son labo en 1990 selon des témoignages, il suspecte que ça soit encore le gouvernement canadien qui vienne.

John avait déjà eu la visite la police en 1978 pour lui confisquer ses armes anciennes, mais après une action en justice elle lui avait été rendue sur jugement car il était en droit de la posséder. Ce prétexte était donc faux et servait à pénétrer chez lui.

Ce raid a lieu peu après qu’il ait présenté des expériences de lévitation réussies le 11 octobre 1999 (après 6 jours d’essais infructueux à les obtenir) et diffusées en vidéo. Tout ceci avec son nouveau labo opérationnel après plusieurs années de remontage depuis le vol officiel de son premier labo en 1990. Il a suscité des intérêts manifestement.

2003: les autorités lui demandent de dégager tout le matériel présent sur le balcon de son labo sans quoi il sera saisi. John qui n’a aucune place pour le mettre ailleurs doit s’en débarrasser. On cherche encore à l’embêter (probablement des voisins qui se plaignent de la vue)

2006: le nouveau maire de New Westminster où est situé son deuxième laboratoire appartement le force à cesser toute expérience dans son appartement.
Il continue à travailler sur ses piles cristal.
Un groupe du Pentagone aux USA propose à John Hutchison de travailler pour eux mais John décline l’offre.

2007: John se marie puis divorce la même année.. Il est interviewé par des chaines de télévision: History Channel, la CNN, la télévision Japonaise.

Une équipe allemande viennent filmer pendant 2 semaines l’effet Hutchison dans son appartement labo de New Westminster (il enfreint l’ordre du maire de 2006 de cesser toute utilisation de son labo). La vidéo réalisée a été diffusée sur youtube:


—-
2008: il rencontre Paris Hilton sur un show où il est aussi invité et se lie d’amitié. On le voit parfois en compagnie de Paris Hilton.

2009: John quitte Vancouver et rencontre Nancy qui a fait plusieurs films sur lui.

2010: John a 65 ans. Le maire de New Westminster a promulgué un arrêt forçant John Hutchison a déménager son appartement laboratoire de son son matériel et envoie un marshall rendre l’ordre exécutif.

Il vend dès lors son laboratoire à antigravité sur ebay aux enchères pour un montant de mise à prix initial de 50 000 dollars, le 10 juillet 2010 (jour anniversaire de Tesla). Il propose pour 10 000 dollars de plus de venir l’installer et configurer le laboratoire pour fonctionnement des effets à antigravité qu’il obtenait.

Finalement aucune offre d’achat n’est faite pour l’achat du labo complet. Hutchison vend certaines pièces individuelles sur ebay, pour 1 tonne au total.

Puis 17 jours après un laboratoire Allemand lui propose de lui acheter les pièces restantes pour 5 000$ afin de les sauvegarder, même si cela ne permettra pas de reproduire le labo à antigravité. En fait ce sont deux groupes allemands de chercheurs, l’un en partenariat avec John depuis 2007 qui lui avait rendu visite et filmé durant deux semaines, et un autre depuis 1989 qui se partagent le butin des pièces utilisables pour mener leurs propres recherches. John va les aider à installer les éléments pour rendre le laboratoire à antigravité fonctionnel mais il annonce clairement qu’avec beaucoup de pièces déjà vendues (pour 1 tonne) manquante, il y a peu de chances de pouvoir obtenir des effets à antigravité fonctionnels dans la nouvelle installation.

Il faut noter qu’on ne sait pas quel est l’impact de chacun des appareils utilisés par John, plusieurs bobines tesla, générateurs de van de graaf, mais aussi des antennes réflectrices, un générateur de particules radioactives et tout un tas d’autres choses qui peuvent jouer un rôle hasardeux dans le fonctionnement des effets.

Voir:
https://pesn.com/archive/2010/07/11/9501660_Hutchison_selling_anti-gravity_lab_on_eBay/index.html

John décompte plus de 200 documentaires ou interview télévisés et 500 shows radios depuis ses premiers effets sur l’effet Hutchison.

Il a décidé qu’il ne ferait plus d’antigravité et se consacre à l’énergie surunitaire uniquement, avec ses « piles cristal ».

Ce qui a été vendu aux labos allemands:

RF signal generators (15 seulement, le reste sert pour le Golfe du Mexique)
General Radio sweep generators (5)
Universal Magnatron power supply system
Universal Klystron power supplies (2)
RF amplifiers (2, le reste peut servir pour le Golfe du Mexique)
Phase shifters (3)..deux faits parJohn
Oscilloscope monitoring system
Vacuum tube oscillators (4)
Antenna tuners (2)
Inferonometer (made by John, peut servir pour le Golfe du Mexique)
Variable power supply
Radar interference system
Spectrum analyzers (3)
Microwave teleometer
RF projector units (3)..fait par John
Double spiral pancake foil system (navy)
RF choking coil
Variable induction coils (2)..une a été vendue déjà
Directional antenna (large)..faite par John
High powered magnatron
Universal Radar testing system (2)
Radio Receivers (5)
Switch Box units (2)
Function Generators (3)
Approx. 1 cubic yard of cables
Variacs (3)
Frequency meters (2)
Variable Tunable Cavities (2)
Echo Box (actuellement mis en vente sur ebay déjà mais pas achetée)
Various interconnecting monitoring machines, including watt meters and gieger counters.
Small audio amplifiers (2)
Centrifuge
Miniaturized Tesla lab…fait par John
Alpha Beta source 200 millicurries
Doorknob capacitors (10)
Xenon spark gap
Microwave plumbing (wave guides)

Ce qui manquait, déjà vendu auparavant:
High voltage capacitors (25), a static generator, tesla coil, high voltage transformer (30k volt DC), a 15k volt transformer, toroidal coils and high voltage corona suppressors (30).


2011: John a 66 ans. Il quitte le Canada avec Nancy pour aider à dépolluer le grand déversement pétrolier du Golfe du Mexique de 2010.
Il fait des interviews avec Jesse Ventura qui anime un talck show sur la conspiration aux USA qu’il rencontre et ik passe à l’antenne. Il parle du « rayon de la mort » Tesla et montre sa propre version d’émetteur de rayons du même type Tesla.
Voir: https://pesn.com/archive/2012/09/17/9602181_John_Hutchison_to_appear_on_Jesse_Venturas_Conspiracy_Theory_Show/index.html

Il se marie avec Nancy qui est toujours sa femme actuellement.

2012: John et Nancy déménagent pour la côte de l’Oregon et aménagent là-bas un laboratoire de recherche pour éliminer la radioactivité et explore les énergies surunitaires, dites « énergies libres ».

John veut aussi ouvrir un musée d’armes anciennes dont il a toujours eu la passion.

Voir les sources pour cette bio ici:
http://www.hutchisoneffect.com/
http://www.imdb.com/name/nm1746552/bio
http://drjudywood.com/pdf/HutchisonEffectReport_txt.pdf
http://www.rexresearch.com/hutchisn/hutchisn.htm
https://pesn.com/archive/2010/07/11/9501660_Hutchison_selling_anti-gravity_lab_on_eBay/index.html


ANTIGRAVITE: Lévitations d’objets par l’effet Hutchison

Un des effets Hutchison est la lévitation spontanée de toute une variété d’objets de nature différente (plastique, verre ,acier etc …) L’effet soulève des bouteilles d’eau , une sphère d’acier, des objets de cuisine et des outils d’atelier !!!

John disait que 99% du temps il ne se passait rien, il fallait attendre des heures, avec tout l’appareillage en marche, pour que quelque chose se passe. Puis soudain un petit bruit: un objet vient de bouger quelque part. Il disséminait de petits objets: boulons, écrous, vis, etc un peu partout dans la pièce dans les zones où s’observaient les effets afin de pouvoir détecter lorsque l’effet avait lieu quelque part. Donc l’effet était reproductible, mais en attendant des heures, voir des jours. En 1999 il a attendu 6 jours avant de pouvoir observer l’effet d’antigravité, qu’il voulait filmer.

L’effet ne semble pas limité un type spécifique de matériel ! Il a tendance à affecter une large variété de diélectriques et des conducteurs et il permet la lévitation de poids substantiels jusqu’à 50 kg !

En fait Hutchison n’a jamais maîtrisé l’apparition de ces phénomènes qu’il n’explique absolument pas; pas plus que leur localisation. C’est par hasard qu’il a remarqué une fois une lévitation d’un ou deux objets dans sa pièce alors qu’il avait tout son bazar électronique en marche. Alors il a placé de nombreux petits objets: vis clous, anneaux, etc un peu partout dans sa pièce et a noté qu’à certains endroits des phénomènes se produisaient, et pas à d’autres.

Il y avait clairement des zones d’interférence des diverses ondes HF et hautes tensions émises par ses appareils selon la géométrie de placement, mais il n’a jamais pu les comprendre. Par habitude, il savait dans quelles zones de sa pièce les phénomènes se produisaient et y plaçait tous un tas d’objet pour voir l’effet dessus.

Tout ceci a toujours été totalement empirique. par la suite des tentatives de compréhension et d’explication sont proposées, sans aucune certitude, puisque rien n’est testé à ce sujet!

Mais cela permet de pouvoir affirmer que nous ignorons encore tout un pan de la physique et qu’il en reste à comprendre et découvrir!

Pour voir les effets antigravité, cliquer sur la vidéo disponible

ici: http://www.americanantigravity.com/hutchison.shtml
dans la section « The Hutchison Effect in Action —- H-Effect Video »

et ici:  http://www.hutchisoneffect.ca/Hutchison%20Effect%20Samples.php

Vidéos des effets exceptionnels Hutchison sur la matière:

Version courte (40s)

Version longue (4min)

Pour compléter encore un peu les effets mystérieux de Hutchison, lors de la lévitation, certains objets métalliques commencent à devenir transparent. On perçoit le sol en bois à travers eux.

Voir par exemple:
user posted image user posted image

user posted image user posted image

Disponibles avec leur description sur ce site ici: http://www.hutchisoneffect.ca/Hutchison%20Effect%20Samples.php
(n’hésitez pas à aller parcourir la section vidéo du site qui est dans le lien précédent, furetez…)

 

Les ondes longitudinales: Hutchison utilise jusqu’à 6 bobines Tesla couplées ensembles pour obtenir l’effet désiré. Le secret de la production de l’effet réside dans le couplage des bobines et la nature des signaux qui les alimente (ils doivent êtres riches en fréquences ) Lorsque les bobines résonnent correctement, elles ont tendance à créer des poches d’énergie (des noeuds et des ventres) où les formes d’onde se croisent. A certains endroit du champ global généré, il existe des zones où les ondes s’annulent et d’autres où elles s’amplifient.

La zone d’effet principale était confinée entre les deux principales bobines Tesla et près des deux générateurs de Van de Graaf, qui semblent donc être la cause principale de l’effet.

Une façon de visualiser cette énergie consiste à créer des vagues à la surface d’un étang – là ou les ondulations se rencontrent, il se crée « un sommet » isolé qui a plus d’énergie que n’importe laquelle des deux ondulations qui y ont contribué. Il y a amplification du signal.

Hutchison utilise 6 bobines pour obtenir l’effet.

Il parvient donc a générer des zones comprises dans le champ d’action des bobines ou les molécules, les atomes, sont soumis à une puissante et complexe modulation électromagnétique. Comme le signal de modulation est riche en fréquence Hutchison pense qu’il parvient a faire rentrer en résonance de nombreux corps atomiques … Le signal généré par sa machine perturberait, générait ou parasiterait les conditions nécessaire à l’état de stabilité de la matière.

Les expériences de John Hutchison sont très difficiles de reproduire en raison de l’accord extraordinairement complexe et précis des formes d’onde qui sont nécessaires pour produire l’effet. Hutchison maîtrise le couplage de 5 à 6 bobines Tesla simultanément et l’alimentation de ces dernières par une tension continue variable d’amortissement est produite par un générateur de Van de Graaf.

Vous trouverez une version du fichier « Hutchison File » mise en ligne ici décrivant son laboratoire et matériel:
http://fr.slideshare.net/johnkhutchison/hutchison-effect

Voici l’extrait correspondant au plan du premier labo à vancouver avant son démantèlement par les autorités canadiennes avec la position des appareillages: (en fait certains appareils ont été déplacés du labo d’un endroit à un autre avec les années et il y a plusieurs configurations données pour le même labo suivant les publications faites, une configuration donnée correspond à un moment donné)

user posted image

Une autre configuration en 1983:

Sur les forums voici des sujets liés aux travaux de Hutchison sur l’Antigravitation:
http://www.chercheursduvrai.tk/forum/index.php?showtopic=999


Gélatinisation, fracturation et transmutation de Métaux:

Un autre des effets Hutchison est le changement de Propriétés des métaux: si un morceau de métal est exposé a l’effet Hutchison, il perd alors ses propriétés de dureté, rigidité pour devenir fragile et gélatineux sans entrer en fusion. Il retrouve ses caractéristiques quelque temps après l’arrêt des générateurs.


Métaux fondus l’un avec l’autre à froid par effet Hutchison

Ce morceau de cuivre est devenu fragile et il s’effrite après exposition à l’effet Hutchison.

Ce détails montre un penny de cuivre incorporé dans une barre d’acier qui a été exposée à l’effet Hutshinson.
Le penny était posé sur le dessus de la barre d’acier puis cette barre à été soumise a l’effet Hutchison.
L’acier est devenu gélatineux et le penny a coulé a l’intérieur de la barre .

Hutchison a coupé le générateur et le métal à retrouvé ses propriétés premières.
Le penny se trouve donc englobé dans une barre d’acier !!!
Par cette méthode on peut englober du bois dans de l’acier , du verre dans du cuivre et obtenir ainsi une incroyable source de nouveaux matériaux !!!

John Hutchison présente les modifications de la matière qui ont eu lieu sur des pièces de métal massives: gélification, déstructuration, fusion à froid, etc; toujours avec la même cause: ses champs électromagnétiques en tous genres de haute tension dans son labo qui non seulement avaient produit des phénomènes de lévitation antigravitationnelle par endroits mais avaient produit ces autres effets en d’autres endroits:

 

La transmutation des éléments a été confirmée: des atomes de certains métaux ont été transformés en des atomes d’autres éléments chimiques.

Le rapport « Hutchison file » montre aux pages 31 à 34 des observations au microscope électronique de métaux transformés et des analyses spectrales montrant l’apparition d’éléments chimiques non présents avant dans le métal: la transmutation.

Voir le rapport « Hutchison file »:
http://drjudywood.com/pdf/HutchisonEffectReport_txt.pdf

 


Piles cristal:

Un article en français expose rapidement ce que sont ces « piles cristal », appelées aussi « rock cell » ou encore « crystal power cell » en anglais; qui ne sont que les fameux « Hutchison converter » dont j’ai parlé dans sa biographie. Ce sont des batteries qui génèrent un petit courant sous une petite tension, de façon anormale si il n’y a pas de réaction d’oxydo-réduction. L’étude de cette dernière question est capitale pour savoir si c’est intéressant ou du classique.

Voir l’article: http://stopmensonges.com/energie-libre-crystal-power-cells/

En une phrase l’article dit ce que John Hutchison en dit:

« Les Crystal Power Cell sont de petites batteries utilisant l’énergie de la pièce ambiante dans lequel elles ce trouvent. »

Ici John Hutchison présente ses premières piles cristal pour un documentaire sérieux:

 

Ces batteries ou piles, sont sensées durer pour toujours. leur fonctionnement serait basé sur l’effet Casimir:

Hutchison explique comment il fait sa pile au cristal. Il explique que tout repose sur l’effet casimir (effet qui provoque l’attraction de plaques de métal extremement proches). En mettant des cristaux et des particules de deux types de métaux diffférents en poudre dans un récipient, il crée des mini-plaques (les métaux) entre des cristaux. Les cristaux vibrent mécaniquement, repoussant périodiquement les plaques qui tendent à s’attirer par effet Casimir. Donc les plaques sont repoussées, puis attirées, etc un grand nombre de fois par seconde. Cela se produit pour des millions de couples de plaques (qui sont en fait des petits grains de métal) et on a un courant alternatif à haute fréquence car une tension apparait entre les plaques constituées de deux métaux de type différents très proches (donc un courant alternatif se crée). Mais entre les métaux on a du germanium, et il permet le redressement de la tension, laissant s’écouler les électrons dans un sens préférentiel: production de courant continu.

Les ingrédients: sels de rochelle (cristaux qui vibrent) pyrite d’acier et gallum (qui servent de métaux pour les couples de plaques) et germanium pour le redressement. Il faut que la poudre soit très fine et pour permettre un mélange homogène il dilue le tout avec de l’eau et touille. Ensuite pour faire solidifier il chauffe pour obtenir un mélange pateux de bonne consistance (trop d’eau empêche ce mélange d’arriver). Mais là élément important: pour éviter le plus possible les contacts entre les métaux afin qu’il n’y ait pas de court circuits trop nombreux (sinon les plaques ne vont plus développer de tension) il exposé le mélange à un champ électrique continu de haute tension pendant tout le temps de refroidissement, afin que les grains de métal chargés électrostatiquement se repoussent les uns les autres et soient donc naturellement espacés.

Toute la séquence est logique.

Enfin, le récipient dans le quel le tout est coulé pour chauffage et refroidissement est métallique, et sert d’électrode, la deuxième électrode est une tige de métal plongée au centre; et on récupère la tension entre les bornes.

Il obtient le plus souvent entre 0,5V et 1,5V avec des courants au maximum de 3 milli ampères. Puis il peut connecter en série ou en parallèle les piles pour augmenter la capacité.

Attention: sans savoir pourquoi il a eu des explosions de piles connectées en série, elles n’apprécient pas toujours ce type de montage.
Ils indiquent que Hutchison récupère son germanium dans des diodes qu’il écrase (car ça coûte cher à acheter) et parfois il remplace la pyrite d’acier par des silicates qu’on trouve communément dans plein de cailloux (ceux qu’il a ramassé en bas de chez lui dans lé vidéo de Robert).

Dans sa vidéo de 2011 présentée sous forme humoristique comme un faux interview où John (qui est assez excentrique) se déguise en femme pour s’interviewer lui-même, il présente la méthode de réalisation e ses piles cristal, les fameux « Hutchison converter », version bon marché pour tout public:

Et des réplications en suivant sa méthode avec mesure de puissance électrique fournie:

Des constructions de pile de plus grande capacité (à vérifier l’absence de trucage!)

 

Sur les forums voici des sujets liés aux travaux de Hutchison sur les piles cristal:
http://www.chercheursduvrai.tk/forum/index.php?showtopic=997
http://www.chercheursduvrai.tk/forum/index.php?showtopic=1092


Quelques articles choisis intéressants que je traduis ici:

Par Mark A. Solis.:

« Les gens demandent souvent, « qu’est ce que c’est exactement que l’effet Hutchison? » Ce bref essai est une tentative de répondre à cette question à la satisfaction de la majorité.

Tout d’abord, l’effet Hutchison est une collection de phénomènes qui ont été découverts accidentellement par John Hutchison pendant ses tentatives d’étudier les ondes longitudinales de Tesla en 1979.

L’effet Hutchison se produit comme résultat des interférences d’ondes radio dans une zone de volume spatial entourée par des sources à haute tension, habituellement un générateur de Van de Graff et deux bobinages de Tesla ou plus. Les effets produits incluent la lévitation des objets lourds, la fusion de matériaux différents tels que le métal et le bois (exactement comme dépeint dans le film, « l’expérience de Philadelphie« ), le chauffage anormal des métaux sans matériel adjacent brûlant, la rupture spontanée des métaux (qui se séparent par un glissement latéral), et des changements provisoire mais aussi permanents dans la structure cristalline et les propriétés physiques des métaux.

La lévitation des objets lourds par l’effet Hutchison n’est pas – je répète, n’est pas – le résultat de la lévitation électrostatique ou électromagnétique normale. Les affirmations que ces seules forces peuvent expliquer le phénomène sont parfaitement ridicules, et facilement réfutées en essayant simplement d’employer de telles méthodes pour reproduire ce que l’effet Hutchison a réalisé, qui a été bien documenté sur le film et la bande vidéo, et a été été observé à maintes reprises par nombreux scientifiques et ingénieurs dignes de foi. Les sceptiques devraient noter que leur appareil doit être limité à 75 watts de puissance et d’une sortie à 120 volts en courant alternatif, car c’est tout ce qui est nécessaire par l’appareillage de Hutchison pour faire léviter un obus de canon de 60-livres.

La fusion des matériaux différents, qui est tout à fait remarquable, indique clairement que l’effet Hutchison a une influence puissante sur les forces de Van der Waals. C’est un paradoxe étonnant, mais des substances différentes peuvent tout simplement « fusionner », pourtant les différentes substances ne se dissocient pas. Un bout de bois se retrouvera simplement pris dans une barre en métal, pourtant ni la barre en métal ni le bloc de bois ne sont endommagés. En outre, il n’y a aucune évidence de déplacement, comme si par exemple on fait couler une pierre dans une bassine d’eau.

Le chauffage anormal du métal sans aucune trace de brûlure ou de chauffe des matériaux adjacents (habituellement en bois) est une indication claire que probablement la nature de la chaleur peut ne pas être complètement comprise. Ceci a des implications de grande envergure pour la thermodynamique, qui s’articule entièrement sur la présomption d’une telle connaissance. Il convient noter que l’intégralité de la thermodynamique est représentée par la partie infrarouge du spectre électromagnétique, qui est insignifiant dans un contexte de 0 hertz à l’infini de l’échauffement anormal. L’échauffement anormal montré par les expériences sur l’effet Hutchison montre simplement que nous avons beaucoup à apprendre, particulièrement la où thermodynamique et électromagnétisme se rencontrent.

La rupture spontanée des métaux, qui se produit avec l’effet de Hutchison, est unique pour deux raisons:
(1) il n’y a aucune évidence d’une force « externe » causant la rupture, et
(2) la méthode par laquelle le métal se sépare comporte un mouvement coulissant dans une direction latérale, horizontalement. Le métal se sépare simplement en deux.

Quelques changements provisoires de la structure cristalline et des propriétés physiques des métaux sont quelque peu réminiscents de la « cuillère se pliant » d’Uri Geller, sauf qu’il n’y a pas personne près des échantillons en métal quand les changements interviennent. Une vidéo montre une cuillère s’agitant en haut et en bas comme un chiffon mou dans une brise raide.

Dans le cas des changements permanents, une barre en métal sera dure à une extrémité, comme l’acier, et molle à l’autre extrémité, comme du plomb. Là encore, c’est une preuve d’influence forte sur des forces de Van der Waals.
Les interférences d’onde radio impliquées en produisant ces effets sont produites à depuis jusqu’à quatre et cinq sources radio différentes, fonctionnant toutes à basse puissance. Cependant, la zone dans laquelle les interférences ont lieu est soumise à des centaines de kilovolts.

Quelques chercheurs conjecturent que ce que Hutchison a réalisé est de puiser dans l’énergie du point nul (zero Point Energy). Cette énergie tient son nom du fait qu’elle est démontré par des oscillations à 0 degrés Kelvin, où normalement toute l’activité dans un atome est censé cesser. L’énergie est associée à l’émission spontanée et l’annihilation des électrons et des positrons venant ce qui s’appelle « l’énergie du vide quantique. » La densité de l’énergie contenue dans le vide quantique est estimée par certains de 10 puisance13 Joules par centimètre cubique, ce qui est suffisant pour porter les océans de la terre à ébullition en quelques instants.

En accédant à de telles énergies, il n’est pas étonnant que l’effet Hutchison produit de tels phénomènes bizarres. A l’heure actuelle, il est difficile reproduire les phénomènes avec régularité. L’objectif à venir est donc d’augmenter la fréquence de l’occurrence des effets, pour réaliser alors un certain degré de précision dans leur commande. Le travail continue pour le moment. Avant longtemps, nous verront quels progrès peuvent être accomplis.

Shreveport, Louisiane16 Février 1999.


John hutchison , spécialiste de l’antigravitation a été arrêté, puis relâché!
Source Mark A. Solis, Shreveport, LA, USA

Le 17 mars 2000, 8 à 10 personnes armées de fusils sont entrées chez John hutchison. Une dénonciation portant sur la détention d’armes a servi de prétexte pour s’introduire chez lui.

Sa collection d’armes anciennes a été totalement saisie par des personnes dont deux ou trois étaient en uniforme de policiers et les autres en costume sombre…Aucun d’eux n’a justifié de son identité.

hutchison, menotté a été conduit à l’extérieur pendant que la police fouillait son appartement – laboratoire. La police fit entrer ensuite un ` inspecteur en électricité ` aux fins d’examiner le célèbre appareil de John hutchison qui, rappelons- le est également expérimentateur d’effets de dissociation moléculaire de métaux ( voir dans nos dossiers : Sur la piste de l’Energie Libre – Appareils sans pièces en mouvement)

D’autres personnes, en costume ont été introduites chez lui pour tout photographier. Selon hutchison, ils pourraient être des agents du Gouvernement .

Rappelons que, le 24 février 1990, en l’absence de John Hutchison, son précédent laboratoire avait été complètement saisi par le Gouvernement Canadien et ce, directement sur ordre du Premier Ministre de l’époque Brian Mulruney. Il ne lui fut rien restitué malgré un jugement prononcé par le juge Paris de la Cour Suprême de Colombie Britannique qui avait ordonné que son laboratoire lui soit rendu.

Ce n’est pas la première fois que hutchison se voit confisquer sa collection d’armes anciennes. Cela a déjà eu lieu en 1978, la procédure qui a suivi a duré deux ans et le juge Paris en avait ordonné la restitution. C’était à l’époque du Premier Ministre Joe Clark.

Ce dernier ` raid ` suit de très près une récente expérience de lévitation réussie accomplie le 11 octobre 1999 et qui a été filmée en vidéo.

On ne sait pas si les voisins de hutchison, habitant de l’autre côté de la rue, ont appelé la police pour se plaindre au sujet de cette expérience. La seule façon pour eux de savoir si l’expérience progressait aurait été d’avoir vu léviter quelque chose chez eux.

Depuis, Hutchison a été de nouveau embêté par les services officiels en Novembre 2003. Ils veulent lui faire dégager son matériel entreposé sur son balcon (qui constitue ce qui reste des différentes destructions et confiscations de matériel successives, après interdiction d’avoir ce matériel dans l’appartement….)

Il est à bout de force….

Tout ce qui sort du cadre du conventionnel

www.000webhost.com